spaceNous saluons la parution d'un livre de Sidonie Matokot-Mianzenza qui nous a accompagnés plusieurs années au sein de l'Association Géza Róheim.

Patrick Fermi

 


spaceDepuis le début des années 90, le recours à la violence s'est imposé comme action politique conduisant peu à peu au recul de l'Etat sur l'ensemble du territoire national, au délitement des systèmes de socialisation, à la guerre civile et au chaos social total. Les différents acteurs de cette violence ont cherché intentionnellement à transgresser les tabous et les interdits sociaux et à déshumaniser l'adversaire. Dans cet environnement les femmes ont payé un lourd tribut. Des milliers de femmes ont été victimes de viol et autres violences physiques et psychologiques.
L'étude cherche à approfondir la connaissance du phénomène de la violence sexuelle perpétrée contre les femmes pendant les conflits armés, d'en cerner les conséquences et d'évaluer ce que peuvent apporter les thérapies familiales pour de telles situations de crise. Au-delà de son intérêt théorique, elle essaie de répondre à d'importantes questions pratiques relatives à la prise en charge médico-psychologique des femmes victimes de violences sexuelles , à la santé mentale des enfants nés du viol et leur place au sein de la famille et de la société.


Illustration de la couverture est de Graziella Aimée Mianzenza




spaceSidonie Matokot- Mianzenza est psychologue, spécialiste en sciences de l'éducation. Elle a été chercheur à l'INRAP (Institut National de Recherches et d'Actions Pédagogiques et au Centre ORSTOM/DGRST à Brazzaville (Congo). Actuellement elle travaille à l'Association Géza Roheim en collaboration avec l'Unité de Consultation Interculturelle de Lormont (France). Elle est l'auteur de nombreuses publications sur la famille, sur les phénomènes sexospécifiques et sur la sécurité alimentaire et la nutrition au Congo. Ses recherches actuelles portent sur la violence, l'interculturalité et la restauration des relations sociales dans les communautés victimes de violence.

Annonces précédentes

Début de la partie : ethnopsychanalysespacehaut de cette pagespacePage d'accueil

 

© Association Géza Róheim - Fermi Patrick - 17 septembre 1998.space04/10/10