Voir la tempête médiatique développée sur la question de l'excision autour de Tobie Nathan. Consultez-en les données sur le site du Centre   Devereux . Questionner cette pratique, comme le fait Tobie Nathan, rencontre inéluctablement les résistances qu'une société élabore pour que ses membres puissent vivre  la différence angoissante de la division sexuelle. Pour qu'un mécanisme de défense puisse être "efficace" encore faut-il qu'il soit méconnu ; dénoncer ceux des autres est un bon moyen d'y parvenir. Le truc est ancien. On sait aussi que l'intensité défensive est en rapport avec l'angoisse. Et force est de constater que notre société ne sait plus où donner de la tête entre les fécondations artificielles, les alliances homosexuelles, la parité des élus politiques et la régression pré-génitale au dogme d'une pensée unique. Nous sommes contre l'excision ; seulement, rappelons nous que la colonisation se justifiait aussi de la construction d'écoles et d'hôpitaux pour apporter "la civilisation à ces bons sauvages égarés dans une pensée primitive." (ce qui est entre les guillemets et en italique est une figure de style, pour le cas où... )




popup sans page associée ?  cliquez ici