Association Geza Roheim

Archives des annonces

 

 



cliniques du jeu

jouer, rêver, soigner, ici et ailleurs


Christian Lachal, Hélène Asensi, Marie Rose Moro


Cliniques du jeu - Marie Rose Moro et coll.En mai 2006 se tenait à Clermont-Ferrand le 6ème colloque de la revue L'autre ayant pour thème : Jouer ! Enjeux ethnopsychiatriques. Ce dernier livre de la Bibliothèque L’autre, collection transculturelle, aux éditions de la Pensée sauvage (Grenoble) n'est pas réellement les actes de ce colloque mais un choix d'interventions qui ont été réécrites pour la circonstance.

Les sujets abordés sont variés même si, comme le rappelle Christian Lachal dans une introduction, un fil rouge winnicottien traverse la plupart des articles. Bien sûr, il en est aussi ainsi des spécialités des auteurs, psychiatres, éducateurs, ethnologues, psychologues , et même un physicien, Frédéric Perrier qui rend compte des ateliers de science expérimentale et de découverte en intervenion humanitaire. Tout cela explique qu'il est prévenu que « Ce livre est à lire comme l’on écoute l’enregistrement live d’un concert de jazz à Juan-les- Pins : si vous l’ouvrez, vont s’éparpiller sur votre table les bruits, les musiques, les rires, les murmures ..» L'image est peut-être un peu romantique mais elle témoigne certainement des passions qui ont traversé ce colloque rendu possible par l'Association Internationale d'EthnoPsychanalyse et aussi pour cette occasion par l'association auvergnate Cantara GREM (Groupe de Rencontre sur l'Exil et la Migration).

Extrait de la quatrième de couverture
...............................
De nombreuses facettes du jeu, Play et Game, sont exposées ici par des chercheurs de renom (Dan N. Stern), des cliniciens expérimentés (Lionel Bailly, Thierry Baubet, Lisa Ouss-Ryngaert), des anthropologues dont les travaux font date (Jacqueline Rabain-Jamain, Carmen Opipari et Sylvie Timbert) et tant d’autres. Ils abordent le jeu qui permet de construire les premières relations, qui est un dialogue en train d’éclore, le jeu qui exprime, le jeu qui soigne, le jeu qui épanouit les compétences de l’enfant, le jeu qui permet de penser, d’élaborer les expériences et les vécus intimes. Lorsque la capacité à jouer est touchée, chez les enfants blessés dans leur cerveau, dans leur élan vital, dans leurs croyances et leur sécurité de base, il faut quand même s’appuyer sur le jeu pour relancer la capacité à jouer, paradoxe qui met en lumière la fonction de résilience du jeu et de l’imagination pour l’être humain. L’universalité du jeu se décline selon chaque période de l’histoire de l’humanité et de l’histoire et du développement de chacun, selon chaque langue, chaque culture et participe ainsi des processus d’affiliation, retrouvant ses racines qui plongent dans le sacré, sa proximité avec les mythes et les initiations. A la fois sérieux et plaisir, sacré et transgression, frère du rêve et compétition, le jeu appartient à tous, il est notre moyen le plus précieux pour traverser la vie.

Les contributeurs de ce livre nous montrent tout ce que l’on peut tirer de ce curieux petit lego : le jeu.


Éditions La pensée sauvage

Archives des annonces

Début de la partie : ethnopsychanalysespacehaut de cette pagespacePage d'accueil

 

© Association Géza Róheim - Fermi Patrick - 17 septembre 1998.space09/07/08