Association Geza Roheim

Archives des annonces de livres reçus

 

 

 

quand les esprits viennent aux médecins

- 7 récits pour soigner -

 

 serge bouznah - catherine lewertowski

 

 

Quand les esprits viennent aux médecins - S. Bouznah, C. Lewertowski Présentation - Patrick Fermi

Marie Rose Moro l'écrit dans la préface, les sept histoires de cet ouvrage peuvent se lire « comme de véritables romans policiers » et il est vrai qu'après quelques lignes, il devient difficile d'interrompre la lecture d'un récit. Tels les indices d'un jeu de piste, les troubles alimentaires, la méningite tuberculeuse, la myélopathie cervico-arthrosique, le diabète, le mal de Pott et l'eczéma renvoient à l'ensorcèlement, aux invisibles, à la sorcellerie dite anthropophagique, à des jumeaux non-humains ou à la malédiction. On y croise des ancêtres, des ndoki, des fqihs, des trombas, des témoins de mésalliances, de mort, de rivalité, de jalousie, d'amour, de haine et de tous ces sentiments qui tissent et trament nos vies humaines. Si la métaphore du jeu de pistes convient au plaisir de la lecture, il serait néanmoins plus approprié de comparer ces cas cliniques aux tragédies grecques. Ces récits s'y apparentent en effet par les émotions suscitées mais aussi parce qu'ils conduisent presque inéluctablement à des histoires et des drames familiaux. Il ne faut pas se méprendre, les conceptions qualifiées improprement de traditionnelles ne sont pas nécessairement incompatibles avec celles relevant de la médecine qualifiée d'ailleurs tout autant improprement d'occidentale.

Cette affirmation pourra étonner ceux qui par commodité intellectuelle limitent les étiologies à la séquence cause-effet biologique directement associée à une pathologie organique. Un véritable raisonnement scientifique ne saurait se contenter d'un découpage arbitraire dans une chaîne causale pourtant bien observable. La séquence cause-effet retenue généralement n'est qu'un maillon de cette chaîne, précisément lorsque celle-ci traverse les niveaux biologiques. Même dans le cadre de la médecine moderne, ce segment voit parfois ses limites estompées et plus incertaines. Par exemple, l'hypnose médicale ou l'effet placebo relient des phénomènes biochimiques et des processus de pensée ou encore l'approche psychosomatique concatène la séquence biologique avec des séquences psychologiques et psychiques. Les sept récits qui composent ce livre ne sont pas seulement agréables à lire, ils démontrent que la séquence cause-effet de niveau biologique est aussi reliée à des représentations culturelles et à des conceptions du monde donnant du sens à la maladie et à la souffrance. Mais là aussi, il ne faut pas se tromper, l'attribution d'un sens n'a pas pour seule fonction de rendre supportables l'infortune et la maladie, elle mobilise en amont et en aval des processus qui se jouent des limites et des frontières momentanément tracées par nos paradigmes de pensées et l'état de nos connaissances. Cette mention de Spinoza reste d'actualité : « .. ils ne savent pas de quoi le corps est capable. » [ L'Éthique - De l'origine et de la nature des affections ]

Les psychanalystes orthodoxes regretteront peut-être la place trop discrète laissée à l'inconscient freudien et les opposants habituels à l'approche ethnopsychiatrique réitèreront sûrement leurs critiques d'une conception soignante dénoncée comme culturaliste. C'est vrai qu'il y a des enjeux théoriques considérables derrière les médiations culturelles mais notre propre expérience en ce domaine nous a confrontés aux mêmes priorités que celles décrites par Serge Bouznah et Catherine Lewertowski. A l'instar de tous leurs patients, ceux que nous avons rencontrés pendant une vingtaine d'années étaient dans des situations d'urgence, immobilisés dans des impasses médicales, psychiatriques, sociales, ou psychothérapeutiques. Plus de 80% d'entre eux ne possédaient pas une langue française leur permettant d'exprimer les nuances des émotions, des sentiments et des pensées. Et que dire des singularités des représentations culturelles évoquées... Comment expliquer que des paroles tues pendant des mois dans des hôpitaux et des cabinets ressurgissent en quelques dizaines de minutes dans une consultation interculturelle ? Il y a bien un risque à réduire un sujet dans une dimension culturelle mais il y en a un autre en l'obligeant sans ménagement dans la nôtre. Ne cachons pas cependant un autre écueil : la fascination contre-transférentielle de nombreux thérapeutes pour l'exotisme de certaines représentations culturelles. Entre Charybde et Scylla.

Quand les esprits viennent aux médecins devrait attiser la curiosité de tous les soignants et les inciter à imaginer que derrière les rideaux des symptômes, des douleurs et des détresses se jouent souvent des scènes fantastiques. Il suffit de « tendre l'oreille ».

 

Patrick Fermi - avril 2013

 


Cet ouvrage a été publié par Éditions In Press

12, rue du Texel, 75014 Paris, Tél. : 01.43.35.40.32 --- 20euros - ISBN : 978-2-84835-252-7 - 2013


 

Quatrième de couverture

Comme la société l’hôpital se mondialise. S’y côtoient désormais des patients aux identités et aux langues multiples avec, chacun, un rapport singulier à la maladie et à la mort.

Que faire lorsque, toutes les ressources médicales étant épuisées, l’équipe soignante n’arrive ni à comprendre ni à soulager des patients issus d’autres cultures ?

À travers sept récits, les auteurs montrent comment surmonter les malentendus et les incompréhensions préjudiciables aux soins qui se tissent parfois entre soignants et patients. Au sein d’un dispositif de médiation pionnier dans l’hôpital – la consultation interculturelle –, ils explorent la face cachée de la maladie, celle qui se raconte dans l’intimité des familles. Conjuguant les connaissances scientifiques des uns et les savoirs profanes des autres, ils permettent de mobiliser des ressources nouvelles pour affronter la maladie.

Sorcellerie, malédiction, forces invisibles s’invitent dans le cabinet médical… c’est alors que les esprits viennent aux médecins…

 

Serge Bouznah est médecin de santé publique, spécialiste en clinique transculturelle. Il est Directeur du Centre Babel, Centre Ressource Européen en Clinique Transculturelle, Hôpital Cochin, Maison de Solenn (Paris).

Catherine Lewertowski est médecin, spécialiste en clinique transculturelle. Elle est actuellement Responsable de circonscription PMI, au sein du Conseil Général de la Seine-Saint-Denis.


 

En savoir plus

 accroche Centre Babel : Centre Ressource Européen en Clinique Transculturelle.

 


Archives des annonces de livres reçus

Début de la partie : ethnopsychanalysespacehaut de cette pagespacePage d'accueil

 

© Association Géza Róheim - Fermi Patrick - 17 septembre 1998.space19 avril 2013